Mésange bleue au balcon : « retour de la nature en ville » ou effet social du confinement ?

Par Stéphane Valognes, confiné à Caen (France).

(Stéphane Valognes, avril 2020, Caen, France)

Cette mésange bleue (cyanistes caeruleus, famille des paridés, ordre des passériformes) agrippée à une branche d’anisodontea (Mauve du Cap), photographiée le 27 avril 2020, sur un balcon donnant sur le boulevard Richemond à Caen, proche du jardin des Plantes, pendant le confinement pose question. C’est la deuxième observation de cet oiseau en deux jours, jamais observé auparavant en quatre années de présence en ces lieux pour l’observateur.

Le balcon a été modifié durant le confinement, en privilégiant tomates, herbes aromatiques, radis, salades au détriment des graminées décoratives. La mésange bleue, qui se nourrit de lépidoptères, et granivore au printemps, vient-elle à la faveur de ces micro-changements ou s’agit-il d’un effet social et temporel induit par les politiques publiques sanitaires ?

Le temps contraint et immobile du confinement entraine, avec les réseaux sociaux une multitude d’observations émerveillées et de publications sur le « retour de la nature en ville », « un des effets secondaires les plus inattendus de la crise du Covid-19 » pour l’ornithologue Grégoire Loïs, comportant son lot de « fake news ». La géographe Alizé Berthier fait l’hypothèse que « l’appréciation des oiseaux par les citadins dépend bien d’un « triptyque» citadin-oiseau-territoire ». L’appréciation / observation de la présence de cette mésange bleue (vs l’étourneau à peine entraperçu) n’est-elle qu’une recombinaison de ce triptyque, immobilité du citadin / observateur combiné à la réduction des bruits de la ville, bien plutôt qu’un éphémère retour de la « nature dans la ville » ?

 



Citer ce billet
ntabet (2020, 17 décembre). Mésange bleue au balcon : « retour de la nature en ville » ou effet social du confinement ? CORUM. Consulté le 21 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/n6jv